Partager des moments arrêtés dans le temps, où mythes et réalité se rejoignent : voilà ce qui anime les chansons de Katja Chevallier.

Originaire du Sud de la France, c’est dans les paysages plus au Nord que Katja prend son inspiration. Le froid, la brume, les grandes pleines vertes s’ouvrant sur des lacs, les falaises donnant sur la mer. À tout juste 21 ans, elle part s’installer au Canada, pour y étudier la musique et les arts de la scène, et faire grandir son imaginaire musical en explorant ce territoire aussi froid que sauvage.

La musique celtique gravite dans son lecteur mp3 depuis l’enfance. De « La Tribu de Dana » en passant par des chansons traditionnelles irlandaises, puis s’imprégnant du metal symphonique et celtique, les oreilles de Katja s’inspirent de tout ce qui la fascine : les belles mélodies, les histoires captivantes et les timbres des instruments traditionnels.

Pour son premier projet, Katja travaille main dans la main avec son mari, Jordan Chevallier, sur des compositions dans un style pop-celtique, rappelant à la fois les mélodies de Nightwish, le mélange pop et folklorique de Lindsay Sterling, et la légèreté des voix de Celtic Women.